Vous êtes ici : La Lorraine Gaumaise En couple... Romantisme Le Marais de la Cussignière (RNOB)

Le Marais de la Cussignière (RNOB)

Coordonnées

Baranzy (Musson)
www.musson.be
  • img_0
  • img_1
  • img_2
  • img_3
  • img_4
1. Situation et accès. Le marais de la Cussignière se situe principalement en Belgique, sur la commune de Musson, au sud-ouest du village de Baranzy. Elle se prolonge en territoire français sur les communes de Gorcy et de Ville-Houdlemont .Il est limité au sud par une ancienne voie ferrée désaffectée et au nord par la route nationale Virton-Athus. Son altitude est de 230 à 235 m. Dans sa partie nord, la réserve est traversée par la voie de chemin de fer Athus-Virton. La surface située au sud de cette voie est alimentée principalement par le débordement du Ruisseau de Cussigny (ou Ruisseau de Coulmy en France). Ce ruisseau prend sa source en amont du village de Vaux-Warnimont (commune de Cosnes et Romain). La partie située au nord de la voie est traversée par la Batte et le Ruisseau des Ecrevisses. A la confluence de La Batte et du ruisseau de Cussigny, le cours d?eau change de nom et s?appelle la Vire. Au sud, le long de la frontière, le marais est également traversé par une ancienne voie ferrée désaffectée qui relie les villages de Gorcy et de Signeulx. Elle est aménagée en chemin de promenade par les communes de Gorcy et de Ville-Houdlemont. La partie centrale du marais est érigée en réserve naturelle appartenant à l?a.s.b.l. Natagora et on peut y pénétrer en empruntant un caillebotis qui rejoint la voie ferrée désaffectée. Afin de visiter la réserve naturelle de la Cussignière, vous pouvez contacter le conservateur : Bocca Stéphan : 0477/364422. 2. Statut du site L?initiation de la mise en réserve du site date de 1968. La superficie actuellement protégée est de 25 ha environ, complétées par 7 ha supplémentaires en France. Ce marais constitue la zone noyau de la Zone de Protection Spéciale Bajocienne. La Bajocienne étant l?une des 13 zones qui ont été désignées par l?exécutif de la Région Wallonne en application de la directive européenne sur la conservation des oiseaux sauvages et de leurs habitats. Le site est aussi l?une des Zones Spéciales de Conservation des habitats prioritaires de niveau européen. La réserve est également un site classé par la Commission Royale des Monuments et Sites. 3. Historique Le marais de la Cussignière s?est formé à la suite de l?abandon des prairies humides du cours inférieur du ruisseau de Cussigny après 1945. Suite à l?obstruction partielle de son lit, le ruisseau a débordé et a permis à une végétation de marais de se développer. 4. Description Les habitats présents à la Cussignière sont des fragments de forêts marécageuses de feuillus indigènes, des prairies humides, des prairies de fauche à exploitation peu intensive ainsi que des haies semi-naturelles. Lorsqu?on observe les parties boisées, on peut voir que les buissons de saules dominent nettement. L?aulnaie est également étendue et les peupliers sont abondants. Parmi la végétation, on trouve notamment le populage des marais, la reine des prés, le chardon des potagers encore appelé cirse maraîcher car celui-ci peut se manger en salade lorsque les feuilles sont jeunes. Le carex vésiculeux, caractéristique des végétations des zones plus humides, s?étend également sur une surface assez importante. Sur le site, la massette à larges feuilles, plante poussant dans les roselières est de moins en moins présente car le marais a tendance à s?assécher. L?assèchement du marais a provoqué une diminution du nombre d?oiseaux nicheurs au cours de ces dernières années. En périphérie du site, on trouve notamment le rossignol, le traquet pâtre, la pie-grièche grise et la pie-grièche écorcheur. Aux oiseaux nicheurs s?ajoutent des visiteurs réguliers qui viennent chasser au-dessus du marais. De plus des espèces migratrices et hivernantes utilisent régulièrement le site comme lieu de halte, de nourrissage ou de dortoir. De nombreux criquets, sauterelles, grillons et papillons de jour sont également présents dans la réserve de la Cussignière. Parmi les papillons les plus communs, on peut observer le citron, la piéride, la petite tortue, le Paon du jour, le Vulcain et le Procris. Source : La Gaume naturelle et ses oiseaux