Vous êtes ici : La Lorraine Gaumaise En solo... Nature découverte La Roche à l'appel

La Roche à l'appel

  • img_0
  • img_1
  • img_2

Muno est un village dont l'origine remonterait à un millier d'années. Les actes les plus anciens consacrent la donation de la seigneurie de Muno à l'abbaye de St-Vanne à Verdun.
L'histoire de Muno est intimement liée à ce legs ancien. Les bénédictins établirent à Muno un prieuré à partir duquel ils envisageaient d'administrer leurs biens : terre et bois. Ils sollicitèrent la protection de différents seigneurs et finalement la seigneurie ecclésiastique de Muno fut cédée aux jésuites de Liège au début du XVIIe siècle.
Ceux-ci réglementèrent les droits et usages en forêt pour subvenir aux besoins de la construction de leur collège à Liège. Les habitants allèrent jusqu'à mettre le feu à leurs bois pour marquer leur opposition aux prélèvements forestiers excessifs qui y étaient faits. Les résineux plantés au sud de la forêt occupent ces zones autrefois incendiées. Après la suppression de la compagnie de Jésus (jésuites) dans notre pays, Muno rallia le comté de Luxembourg.
Le prieuré des jésuites existe toujours mais a été transformé en ferme. Il surplombe le village au sud.
Cette ancienne commune, aujourd'hui fusionnée avec Florenville, comportait deux sections : Watrinsart et Lambermont, toutes deux installées sur la première cuesta (côte de Lorraine). De la route qui relie Watrinsart à Muno, on peut découvrir un très beau panorama en direction du village de Muno et de la forêt ardennaise.
Les amateurs de géologie pourront passer une journée agréable et instructive dans les alentours immédiats de Muno. La Roche à l'Appel constitue le centre de la réserve géologique. Elle forme avec la forêt voisine un cadre très agréable.
A l'entrée de la réserve, près du pont des Roches, sur le site des anciennes carrières, se trouve une cabane avec barbecue qui permet d'y consommer son pique-nique (réservation obligatoire au S.I. de Muno). Deux sentiers de promenade permettent d'accéder au sommet d'où la vue sur la forêt ardennaise proche et les deux premières cuestas est très belle et permet la découverte d'un important panorama. Au nord de la forêt, se situe le domaine des Amerois, autrefois propriété du comte de Flandre (père du roi Albert Ier). En faisant la promenade du Monty, on aperçoit au loin le château qui appartient aujourd'hui à la famille Solvay.